Affiche Antonio Ferrara, le roi de la belle

Le 12 mars 2003, journaux télévisés et flashs radio ouvrent sur un petit braqueur italien inconnu du grand public. Antonio Ferrara, dit "Nino", n'a pas 30 ans et signe la plus extraordinaire des évasions. Un commando vient l'extraire de prison au bazooka et à la kalachnikov. Le nouveau Mesrine ébranle le système carcéral, ridiculise le gouvernement, déprime l'élite de la police qui l'a traqué sans relâche. Le braqueur de cité s'est mué en truand médiatique.Antonio Ferrara, le roi de la belle retrace la carrière de ce petit italien arrivé en France à l'âge de 10 ans. Ses premiers faits d'armes : un voyou laissé pour mort dans une chambre d'hôtel parce qu'il l'a traité de "mec balourd, pas fiable", des banques dévalisées, incarcération et évasion lors d'une consultation à l'hôpital... Sous l'aile de parrains corses, il est enrôlé par des équipes de braqueurs de fourgon blindé.Nino met en contact des trua

Ecrit par : Matthieu Suc - Brendan KEMMET

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Antonio Ferrara, le roi de la belle" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes