Affiche Au nom de la Wallonie et de Bruxelles français

Engagement passionnel et sans concessions en faveur de la langue française et d'une certaine image de la Wallonie, combat identitaire avec ses excès, ses débordements, le mouvement wallon a pris son envol à Bruxelles, à la charnière des XIXe et XXe siècles. De lois linguistiques en compromis, des garanties ont été offertes à Bruxelles aux néerlandophones, et la ville - essentiellement francophone -a progressivement pris un visage bilingue. Cette évolution n'était évidemment pas du goût de ceux qui, venus de Wallonie pour travailler dans la capitale, souhaitaient vivre dans un environnement exclusivement francophone. Dès l'adoption des premières lois linguistiques, ils organisèrent la riposte. Mais ces Wallons de Bruxelles ne rêvèrent pas que de politique et de contre-offensive. Ils aimèrent aussi se retrouver et entretenir le souvenir de la " petite patrie ". A travers leurs yeux d'exilés, la Wallonie se pare de multiples atours. Rien d'étonnant dès l

Ecrit par : Chantal Kesteloot

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Au nom de la Wallonie et de Bruxelles français" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes