Affiche Bachelard

Dans la confiance se côtoient d'une manière complexe les questions de la foi et de la raison, de l'autorité et de la soumission consentante, du calcul et de la naïveté, de la connaissance et de l'action, des modalités de la raison collective et de la légitimité à décider et agir. Le présent ouvrage se limite à une question précise : qu'en est-il de la confiance intellectuelle en une proposition, non pas une délégation d'action, mais une délégation de conviction ? Comment, entre la confiance fusionnelle et la confiance par identification, peut-on caractériser une confiance raisonnée et raisonnable, où l'abandon nécessaire à autrui n'exclut pas le contrôle rationnel, mais un contrôle qui n'est pas méfiance, ou du moins qui relève d'une méfiance elle-même assujettie à l'attitude de confiance ? Dans ce cadre problématique, nous avons souhaité privilégier la légitimation théorique d'une croyance raisonnable en examinant la tradition bac

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Bachelard" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes