Affiche Berceuse pour un pendu

Voyage initiatique drôle et mélancolique aux confins de l'Islande, bouleversant éloge de l'amitié, de l'amour et de la folie, le deuxième roman d'Hubert Klimko. Au fil des errances poétiques de trois amis, une superbe réflexion sur l'exil et la condition de l'artiste." À cette époque-là, j'étais occupé à suivre mollement des cours d'islandais, à travailler un peu, et à m'essayer aussi à l'art avec un petit "a'. " Ainsi parle le narrateur, un jeune immigré polonais installé à Reykjavik qui passe son temps à s'inventer des métiers qui lui fassent gagner sa vie. Il s'essaye à la peinture et vend une croûte à un café en ville, il se déguise en clown et devient mime de rue, il se lance dans la poésie et écrit des poèmes (Poèmes sortis de l'armoire) sous le nom de Hugo de Hugo... Et surtout, il traîne avec ses deux amis inséparables : Boro, un peintre Croate excentrique qui a la phobie du vert et va de temps

Ecrit par : Hubert KLIMKO

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Berceuse pour un pendu" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes