Affiche Boissons et civilisations en Afrique

On a pu parler, pour l'Europe, de civilisation du vin ou de civilisation de la bière ; en Afrique, l'hydromel, le lait des pasteurs, la bière de mil des pays céréaliers, le vin de palme de la forêt se sont partagés le continent : chaque groupe de population a adopté une boisson spécifique en fonction des impératifs du milieu géographique et dans le respect des traditions ancestrales. À ces boissons traditionnelles se sont ajoutées, ou parfois substituées, au fil des siècles, la bière de banane, le vin de canne à sucre, la bière de maïs et quelques autres... Aujourd'hui, cette répartition connaît de profondes transformations l'islam ayant interdit les boissons alcoolisées, le café puis le thé sont devenus les boissons de civilisation des Musulmans. Les Occidentaux ne se contentent plus de vendre leurs vins et leurs eaux-de-vie aux Africains, ils ont implanté des vignobles et plus récemment des fabriques de boissons industrielles, bière et soda. Ces boissons " mo

Ecrit par : Alain HUETZ DE LEMPS

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Boissons et civilisations en Afrique" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes