Affiche Cinéma et régimes autoritaires au XXe siècle

Mussolini y voyait " l'arme la plus forte " de sa politique de propagande, Goebbels voulait en faire " une force mondiale " et Lénine le considérait comme " le plus important " de tous les arts : le cinéma, au XXe siècle, ne laissa aucun dictateur indifférent. Quelles furent les politiques cinématographiques des régimes autoritaires ? Comment les professionnels du cinéma - scénaristes, réalisateurs, acteurs, producteurs, distributeurs, exploitants - furent-ils encadrés ? de quelle marge de manœuvre disposaient-ils ? Comment la censure fonctionnait-elle exactement. Que voyaient réellement les spectateurs dans les salles obscures ? A travers les exemples de l'Union soviétique, du Japon de l'entre-deux-guerres, de l'Italie fasciste, du Portugal de Salazar, de l'Allemagne nazie, de l'Espagne de Franco, de la France de Vichy, de la Chine maoïste, du Brésil des militaires, de la Grèce des colonels, et de quatre " démocraties po

Ecrit par : Thomas Wieder - Raphaël Muller

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Cinéma et régimes autoritaires au XXe siècle" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes