Affiche Communiste, née juive

Une femme raconte sa vie à son petit-fils qui ne l'a pas connue. Ce fut une vie longue et riche en histoires. La sienne, celle de sa famille, mais également celle de son pays de naissance, la Roumanie. Fille de parents communistes, elle le fut à son tour, sincèrement, de cœur et d'esprit. Raconter la vie de la Nomenklatura en ayant été heureuse n'est pas chose facile. Bien sûr, le bonheur ne dura pas longtemps, le Parti Communiste veillait. Elle perdit son père, son modèle, trop honnête pour le marigot stalinien. En même temps, elle perdit aussi ses illusions et se retourna vers la constante de sa vie, sa judéité. Et comme on dit que les Juifs sont heureux comme " Dieu en France " elle se débrouilla pour vivre en France. Ce pays mythique qu'elle portait en elle depuis longtemps ne l'accueillit pas comme elle le rêvait. Elle y trouva tout ce qu'elle avait déjà connu ailleurs, en plus élégant, peut-être. En tout cas, elle ne fut jamais heureuse, co

Ecrit par : Jeana Altbuch

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Communiste, née juive" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes