Affiche Érasme et l'Italie

Si Erasme se disait volontiers citoyen du monde, le charme cosmopolite de la Rome renaissante le seduisit tant quil forma plus dune fois linutile projet dun retour. Le premier pan de la brillante synthese de Renaudet concerne ainsi ce quErasme a pris a lItalie, ce quil lui dut, et dans quelle mesure elle a instruit et forme son genie. Erasme porta cependant un regard critique sur la Rome papale quil eut volontiers allegee de ses dogmes et pratiques, reconduite a la purete supposee de ses origines. Egalement critique fut le jugement porte sur lhumanisme italien avide de fidelite ciceronienne certes, mais succombant bien vite aux facilites litteraires. Le deuxieme volet de letude restitue donc les relations tendues entre Erasme et lItalie humaniste et religieuse, et debouche sur la delicate question de la troisieme Eglise. Dans sa preface Silvana Seidel Menchi, specialiste averee des recherches erasmiennes en Italie, souligne la fraicheur et la force de cette synthese qui a si peu vieill

Ecrit par : Augustin Renaudet

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Érasme et l'Italie" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes