Affiche Et puis encore... que sais-je ?

Quand certains associent le scepticisme à l'âge et à la triste raison, Jean Amadou, lui, le tire vers une incorrigible ? et irrésistible ? ironie, se plaisant à donner son avis quand on ne le lui demande pas, et à nous empêcher de penser en rond sans jamais nous donner de leçons. "Alors que l'historien élabore une vaste fresque, le chroniqueur, lui, esquisse un croquis furtif, instantané d'un fait qui a attiré son attention. Le moraliste, le pamphlétaire ou l'expert ont une tâche facile. Autrement difficile est l'ambition de celui qui veut faire sourire, tâcheron acharné à dérider ses contemporains en commentant des événements qui, au mieux, leur sont indifférents, et au pire les ennuient. On hésite pour la définir entre la fatuité et l'inconscience, l'une et l'autre n'étant d'ailleurs pas incompatibles."Après "De quoi j'me mêle!" (prix Rabelais en 1998), "Vous n'êtes pas obligés de me croire!" (p

Ecrit par : Jean Amadou

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Et puis encore... que sais-je ?" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes