Affiche Figure, figures

Des médaillons du Novelliere de Bandello aux portraits, entre détachement critique et parti pris affectif, des Descrizioni di descrizioni de Pasolini, du Dante " croqué " par Sacchetti à l'intellectuel-citoyen que Leonardo Bruni réhabilite contre l'apologétique Trattatello in laude di Dante de Boccace, de Mathilde de Toscane, entre la Nuova Cronica de Villani et l'historiographie florentine antérieure ou contemporaine, à cette autre Mathilde (Ferrari) sous la plume provocatrice de Nievo, et à Nievo lui-même, par ricochet, de la fatale Marie Stuart, mise en drame (par Alfieri et Schiller) et mise en livret (pour Donizetti), à Wallenstein, condottiere de la guerre de Trente Ans tantôt exalté, tantôt maudit par ses contemporains, puis à Masaniello, chef rebelle transfiguré en vers, en prose, en notes, dans l'imaginaire baroque ou dans la production opéristique de la fin du XVIIIe siècle, de Giorgio Bassani et Natalia Ginzburg, révélant la conscience de la &qu

Ecrit par : Agnès Morini - Centre d'études et de recherches sur la civilisation et la littérature italiennes (Saint-Etienne, Loire, France)

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Figure, figures" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes