Affiche Géographie amoureuse du monde

Je suis amoureuse du monde. Je le trouve beau, accueillant partout où l’homme a imprimé sa marque, façonné les paysages, apprivoisé l’eau, reverdi le désert, créé des jardins. Pour comprendre comment l’homme occupe la terre, j’ai choisi de devenir géographe. Partout les civilisations laissent des empreintes. La géographie permet de les décrypter. La géographie nous montre que l’homme n’a pas dit son dernier mot sur la terre. Au contraire, il n’a eu de cesse que d’humaniser la planète pour pouvoir résister à une nature hostile. Pourtant, on ne cesse de nous dire que tout va mal, que la terre est à l’agonie et que nous en portons la responsabilité. Les peurs montent. Jouer les prophètes de malheur est devenu une rente de situation. Je ne suis pas d’accord ; c’est la façon dont l’homme habite la terre qui l’a rendue agréable à vivre. Nous n’avons jamais aussi bien vécu, en dépit de notre nombre et de tous les problèmes que nous devons affronter chaque jour. Pour construire des solutions d

Ecrit par : Sylvie Brunel

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Géographie amoureuse du monde" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes