Affiche Hiérarchies sociales et ennoblissement

Modèle accompli du " bourgeois gentilhomme ", le secrétaire du roi est demeuré l'archétype de la réussite sociale en France au siècle des Lumières. Par delà l'anoblissement juridique, les commissaires des guerres de la Maison du roi relèvent d'un autre modèle d'ascension de la bourgeoisie vers la noblesse, celui de l'" ennoblissement ", conçu comme l'assimilation d'un mode de vie et de valeurs aristocratiques, dans la recherche d'une fusion avec la société militaire. Officiers de plume chargés des revues de subsistance des troupes, les commissaires des guerres se situent, en effet, à un carrefour social privilégié, au confluent de la noblesse et du tiers état, à la charnière des sociétés civile et militaire. Etayée par un remarquable dictionnaire prosopographique, l'étude proposée ici rend compte des aspirations convergentes de ce groupe au recrutement hétérogène, en appréhendant ses composantes sociales, économiques et c

Ecrit par : Samuel Gibiat

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Hiérarchies sociales et ennoblissement" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes