Affiche J'aime pas mourir

Cette fois, le père de Raymond n'aura pas à soudoyer Frousteil, l'instituteur, pour que son fils ne soit pas éjecté de la classe. C'est fini. Cet élève-là, ce n'est plus la peine de lui taper dessus. Sa place n'est même pas dans un cours de rattrapage, dit Frousteil. Elle est dans ce qu'on appelle un centre spécialisé. Raymond, le héros des " Oreilles en pointe " est malheureux en classe. A s'en cogner la tête contre la table. A en manger de la craie. Et il est bien content d'aller vivre à Capbreton, à quarante kilomètres de ses parents, même s'il paraît qu'il s'agit d'un endroit pour débiles mentaux. Et surtout, que ses parents ne reviennent pas le voir. Qu'ils le laissent tranquille, là, avec les éducateurs, avec Lulu et Jacky. Et avec la mystérieuse Anne, qui n'ouvre jamais la bouche, qui ne regarde jamais personne... et dont il est fou amoureux.

Ecrit par : Serge Perez

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "J'aime pas mourir" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes