Affiche J'irai là où l'on ne revient pas

Je suis Hicham Je suis le fils de moi, je suis corse et musulman. Un premier livre, des premiers mots, pour y narrer cette histoire. C’est juste un peu de vie, beaucoup d’amour et la mort qui n’a jamais su parler aux gens. Je ne sais même pas pourquoi c’est si difficile de dire des mots faciles. La vie, la mort, des rêves qui donnent le mal de tête. Depuis, je ne sais plus parler aux gens, je n’ai plus rien de bien, mais je me contenterai de ce qui me reste. Sortir de la lumière pour de vrai, quitter enfin les paroles des anciens, contourner les murs à la con, pour recevoir des coups de "je t’aime". Je n’ai jamais pris les routes principales, je préfère les bateaux sans voile, c’est là que j’y cherche la paix. Y a que du bordel dans mon voilier, plus d’âme, plus de secret, juste une nuit très longue où je me ronge les ongles. J’ai plus du tout sommeil, que reste-t-il de moi au milieu de la multitude, des kilomètres d’étoiles intouchables, je vis à l’envers toujours dans le vi

Ecrit par : Paul-Antoine Franceschi

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "J'irai là où l'on ne revient pas" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes