Livre Jack Teagarden

5.0/10
Boite de  Jack Teagarden
  • 0 pages

« Le 15 janvier 1964, Weldon Leo Teagarden meurt d'une crise cardiaque dans une chambre d'hôtel de La Nouvelle-Orléans où, comme toujours, il ne faisait que passer... Personne n'était là. Personne, sinon peut-être les ombres familières engendrées par les ombres anonymes, ces ombres sans mystère qui s'allongent quand le soleil descend... » Mais avant d'en arriver là, quelle route, quelles pistes entremêlées avait-il empruntées, celui que de prestigieux musiciens, à commencer par Louis Armstrong, ont considéré comme l'un des plus singuliers trombonistes du jazz classique, voir comme le plus irremplaçable de tous ? Sa vie fut une histoire blanche cousue de fil noir, à partir du moment où, très tôt dans son enfance, dans la petite ville de western texan où il avait vu le jour, il rencontra le gospel que des nomades de la misère et de la foi, éternelles « personnes déplacées » par leur négritude, promenaient de campement en campement. Plus tard, quelque part du

0
0
0
0

Du même auteur Continuer sur votre lancée

  • Frankie
  • Quatre saisons à Venise
  • Bill Evans
  • Je te verrai dans mes rêves
  • La trace-aux-esclaves
  • Lady Day

Les critiques & échangesDiscussions et débats sur ce livre

Auteurs :