Affiche Je vous écris, maman

Certaines sont des lettres d'enfant, touchantes de naïveté ou bouleversantes, comme celles de la fille de Colette quémandant un peu d'attention du fond de son internat, celles de Baudelaire ou de Cocteau enfants. D'autres sont écrites depuis l'armée, parfois comme des lettres d'adieu avant de monter au front, telles celles de George Washington ou d'Alain Fournier. D'autres, plus joyeuses, envoient simplement des nouvelles, depuis Epicure jusqu'à Lénine, en passant par Louis XIII, Mozart, Zola ou Proust. Il y a les courriers écrits de "loin" à l'instar des lettres de Rimbaud évoquant ses affaires à Aden, puis la dégradation de sa santé, mais aussi la correspondance de Faulkner découvrant la France. Il y a des lettres écrites en prison, dont celle de Che Guevara, et les derniers mots de condamnés à mort, qu'ils soient des kamikazes japonais embarquant dans leur avion, qu'il s'agisse de soldats français de 14-18 à la ve

Ecrit par : Jean-Marie Montali

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Je vous écris, maman" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes