Affiche L'absence de l'ogre

"« Chaque homme porte en lui un jardin idéal. Celui de Louis Guillaume Giblet de Montfaury alliait délicatesse et luxuriance, fraîcheur et noirceur. Lumineux et ténébreux, mêlant les parfums de l’enfance aux effluves de mondes inconnus, il puiserait ses racines dans les voyages d’un jeune botaniste qui mettrait des années à le rêver, et une vie entière à le faire surgir de la douce terre de France. » C’est cet éden, protégé depuis des siècles par les murs d’un couvent, qu’un promoteur immobilier veut éradiquer. Lou Necker, la rockeuse étranglée dans le parc Montsouris, s’était violemment opposée à l’opération « Tolbiac-Prestige ». Le meurtrier présumé, celui que toutes les polices recherchent, est un jardinier d’origine américaine dénommé Brad Arcenaux. Mais pour Ingrid Diesel, son ami Brad est le plus doux des hommes, son gabarit d’ogre n’est qu’un faux-semblant ! Reste à prouver son innocence à l’insupportable commandant Sacha Duguin. "

Ecrit par : Dominique Sylvain

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "L'absence de l'ogre" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes