Affiche L'ANIMAL ET LE PSYCHANALYSTE

Dès l'aube de l'humanité, celle-ci s'emploie à refouler son animalité. Objet d'interminables débats philosophiques et théologiques, l'animalité s'est vue avant tout refuser toute âme, toute affectivité, toute sensibilité. Elle ne fonctionnerait qu'à l'instinct. Est-ce un instinct chez l'homme que de refuser son animalité ? En tous cas, ce refoulé-là peut revenir avec une violence incontrôlable s'il ne nous empêche pas par ailleurs d'atteindre une compréhension de certains fonctionnements humains.

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "L'ANIMAL ET LE PSYCHANALYSTE" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes