Affiche L’Anorexie mentale

« Elle savait qu’elle allait devoir se battre mais n’avait jamais imaginé que ce serait aussi douloureux. Elle pensait avoir vécu le pire. Or, derrière le pire se cache encore pire. Malgré tout, elle ne veut plus laisser une seule miette de sa vie à l’anorexie. Elle cherche de l’aide, elle exprime douloureusement ses blessures si longtemps tues. Elle se bat, elle se débat. Et là où elle a toujours failli, des ressources inespérées se révèlent à elle. Ainsi, jour après jour, repas après repas, elle tient la distance, elle ne laisse rien échapper, elle prend l’ensemble de ses repas jusqu’à la dernière miette. Et pourtant, son angoisse éclate parfois si violemment, dans une douleur tellement intense, un dégoût si fort, qu’elle ne voudrait qu’une chose : elle voudrait juste tout laisser tomber ». Mais avant cela, avant le réveil, il a bien fallu s’apercevoir que l’anorexie était l’ennemie en soi, qu’elle n’était pas force, qu’elle fonctionnait comme illusion et comme voile. Qu’elle n’était

Ecrit par : Raphaèle Lotz

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "L’Anorexie mentale" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes