Affiche L'Antiquité, territoire des écarts

À la question « Comment peut-on être aujourd'hui latiniste ? Avoir choisi en mai 68 de travailler sur les Grecs et les Romains ? », la réponse est d'oser un usage nouveau de l'Antiquité en termes d'« écarts ». L'anthropologie permet de déconstruire les illusions généalogiques et les prétendues ressemblances entre Anciens et Modernes. Grâce à ce regard éloigné, nous pouvons dialoguer avec une Antiquité incontournable mais différente, offrant d'autres traditions de pensée, d'autres modèles de vie. De l'Antiquité surgissent alors des « sauvages intérieurs » qu'aucune modernité ne pourra jamais exterminer. Convaincue que les Humanités classiques ne sont pas une discipline inutile, que l'on peut faire du grec et du latin un enseignement émancipateur, Florence Dupont ne cesse d'arracher l'Antiquité au grand récit des origines, aux mythes qui la fossilisent. Ainsi redécouverte par cette mise à distance, elle devient un véritable labo

Ecrit par : Sylvie Taussig

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "L'Antiquité, territoire des écarts" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes