Affiche L'autre en mémoire

Le rapport de soi à l'autre et d'individus à une collectivité repose sur la croyance en la capacité de la culture, non seulement à fixer, à conserver et à éveiller le souvenir de soi chez l'autre, ou vice versa, mais aussi à révéler le moi à lui-même et à le conforter dans son identité. Malgré sa capacité de stockage, la culture - et notamment la littérature - cumule toutefois les pertes, les altérations et les oublis symptomatiques de critères selon lesquels toute trace identitaire est, de par l'exemplarité qui lui est assignée ou non, conservée, modifiée ou effacée : d'où l'influence des modalités et des codes selon lesquels le moi ou l'autre est jugé ou non suffisamment représentatif pour être gardé et remis en mémoire.

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "L'autre en mémoire" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes