Affiche L'Homme sans fusil

Avril 43 : 'Quand Werner, conduit par Anna, a débarqué dans les Cévennes, j'étais loin de me douter (tout comme Elise, mais pour d'autres raisons) que l'Allemand que cachait ma famille allait tournebouler notre paisible existence de paysans huguenots. Qui était donc cet étranger farouche et solitaire qui croyait encore pouvoir lutter contre Hitler par la seule force de son crayon ? Mais, comme un signe de Dieu, voilà que dans notre montagne rebelle, refuge des déracinés et des proscrits, s'organise un nouveau maquis - pour la plupart d'anciens de la guerre d'Espagne - regroupant Espagnols, Tchèques, Russes, Polonais, ainsi que d'autres Allemands anti-nazis'. De ce roman subtil et foisonnant, histoire de guerre, d'amour et d'exil narrée avec un humour reviscoulant, s'élève avant tout le chant des esprits libres. Celui de ces 'nouveaux Camisards' aux racines de vent que leur foi en l'humanité ne fait reculer devan

Ecrit par : Ysabelle Lacamp

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "L'Homme sans fusil" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes