Affiche L'Odalisque

Vence, 1954. Au soir de sa vie, un homme se souvient de son histoire, une histoire d'éclaircies et d'averses, de contrastes et de couleurs, celle d'un peintre de l'éblouissement. Cet homme est Henri Matisse. Né dans le Nord, il s'est nourri des sensations de son enfance - la contemplation de l'horizon, la peur de l'obscurité pour construire un monde lumineux et magique. D'abord en lutte, il accepte peu à peu l'idée de la mort, grâce au soutien indéfectible d'une femme, Lydia, qui lui répond par l'intermédiaire de son journal intime. Émigrée russe, elle reste vingt-deux ans à son service comme assistante après avoir été son modèle. Elle veille sur ses vieux jours avec une totale générosité et se dévoue à celui qui a donné un sens à sa vie. Avec ce portrait croisé, Dominique Sampiero incarne un Matisse inconnu, profondément humain. Dans une langue toute de finesse et de transparence, il réussit à traduire en mots l'imperceptible

Ecrit par : Dominique Sampiero

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "L'Odalisque" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes