Affiche L'oreille, la voix et l'écriture dans quelques textes du siècle d'or

L'ouvrage s'organise autour de 4 exemples - qui en constituent la table des matières - Tirés de 2 épisodes de 2 romans cervantins, Don Quichotte et le Persilès, et de 2 pièces de théâtre, Le meilleur alcade est le roi de Lope de Vega et L'Abuseur de Séville attribué à Tirso de Molina, pour démontrer à partir du bisyllabe ANA que loin de tout arbitraire, un ordre phono-sémantique, onomastique, thématique, rhétorique et symbolique régit l'écriture de chaque écrivain.

Ecrit par : Philippe Meunier

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "L'oreille, la voix et l'écriture dans quelques textes du siècle d'or" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes