Affiche La couleur de la peur

"Le roman commence dans un train, lors d’une banale sortie scolaire. Un groupe d’adolescents tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Mais très vite, tout bascule. Le train déraille et se retrouve suspendu au-dessus d’un précipice, dans une sorte de temporalité irréelle, entre la vie et la mort. Le jeune Kyle semble être le seul passager indemne. Et alors qu’il parcourt le wagon dévasté, tentant de porter secours à ses camarades inconscients, le récit bascule dans le surnaturel : Kyle se retrouve projeté dans l’esprit de ses camarades, au cœur de leurs plus grandes peurs. Le roman alterne alors entre les moments dans le train, où l’on comprend que Kyle lutte contre la mort, et le récit des cauchemars de ses amis, entre présent, passé, et futur, entre réalisme et fantastique. Histoires de guerre, vision d’un monde dévasté par les armes chimiques et les pluies acides. Histoires de monstres et de créatures mythiques. Histoires de meurtres. Histoires d’oppression, d’esclavage. Tous c

Ecrit par : Malorie Blackman

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "La couleur de la peur" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes