Affiche La

Comme le montrent la mosaïque et la monnaie figurant sur la couverture, la croyance en l'Éternité de Rome et en l'Éternité cyclique de l'Univers demeurait vive chez les habitants polythéistes des provinces romaines, du règne de Marc Aurèle à celui de Constantin, 161-337 après J. C. Durant ces presque deux siècles, de nombreux changements se firent jour. Ils concernent l'évolution tant du régime que de l'idéologie et du contenu du culte impérial ; ils concernent aussi les vertus attendues des empereurs comme de leurs représentants : sagesse, courage, valeur militaire, compassion aux difficultés des populations. Des documents peu exploités - lettre privée aux empereurs, revers monétaires, bornes milliaires, actes de Conseil Municipal sur papyrus - illustrent l'évolution des rapports entre les souverains et les cités. Invitent d'autre part à la réflexion, les transformations de la vie sociale autant que celles des imaginaires, souvent perceptibles dans l

Ecrit par : Marie-Henriette Quet

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "La "crise" de l'Empire romain de Marc Aurèle à Constantin" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes