Affiche La France, une République de mandarins?

La France, marquée par une tradition centralisatrice soulignée déjà par Tocqueville, constituerait-elle une " exception " dans l'Europe d'aujourd'hui ? Un fait frappe l'observateur : les rapports très étroits que les hauts fonctionnaires entretiennent avec l'engagement politique. On découvre un double processus : la politisation des emplois administratifs ; la colonisation des lieux du pouvoir par les membres des grands corps d'Etat. D'un côté, dans les cabinets ministériels et à la tête des administrations centrales, les " grands commis " neutres et loyaux reculent devant les militants. De l'autre, les énarques gagnent du terrain dans les gouvernements et les assemblées. Cette interpénétration politico-administrative, en contradiction totale avec l'éthique du service public, a atteint un niveau si élevé sous la Cinquième République qu'il n'est pas exagéré de qualifier ce régime de " République de mandarins

Ecrit par : Jean-Patrice Lacam

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "La France, une République de mandarins?" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes