Affiche La langue littéraire

Raconter l’histoire de la littérature française depuis Flaubert en ne prenant appui que sur les faits de langue et de style, tel est le projet de ce livre. Vers 1850 est en effet apparue l’idée d’une prose qui ne serait plus définie par opposition à la poésie et d’une langue littéraire qui ne serait plus le modèle du français commun mais son autre. Se croisent ici l’histoire des grands genres de cette prose (le roman, l’essai, l’autobiographie...), l’histoire de la langue française comme objet social et imaginaire (tel que le construisent, par exemple, l’école, la presse ou le discours normatif), et l’histoire de la pensée critique, esthétique et linguistique. En analysant la relation de la littérature à la langue parlée, le développement des outils permettant de représenter la pensée, l’évolution de la phrase et de l’ordre des mots, le maintien d’une langue « lyrique », l’opposition entre une langue « conservatoire» et une langue « laboratoire », les auteurs suivent près d’un siècle e

Ecrit par : Philippe Gilles - Julien Piat

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "La langue littéraire" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes