Affiche La

Au sein des travailleurs requis pour aller travailler en Allemagne en vertu des lois "françaises" du 4 septembre 1942 (loi qui atteignait la seule zone nord) et du 16 février 1943 (celle qui instituait le S.T.O. pour trois classes d'âge de toute la France, avec seulement un sursis pour les étudiants), tout un apostolat militant s'est déployé. Cet apostolat militant fut traqué par la Gestapo. Car, à cause de la vitalité des "cellules d'Église" que la "Mission Saint-Paul" (du nom de l'apôtre qui avait travaillé de ses mains) avait été amenée à constituer autour de prêtres partageant les conditions de vie et le zèle des travailleurs requis, ses membres furent impitoyablement traqués jusqu'à cette mort, anonyme et dissimulée, qui découlait du décret de persécution nazi du 3 décembre 1943 (lequel visait explicitement "l'action catholique française menée parmi les travailleurs français dans le Reich"). En présentant cette

Ecrit par : Charles Molette

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "La "Mission Saint-Paul" traquée par la Gestapo" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes