Affiche La noblesse au XVIIIe siècle

Et si les nobles du XVIIIe siècle n'avaient pas été ces défenseurs acharnés de l'Ancien Régime ? S'inscrivant résolument en faux contre l'historiographie officielle, l'auteur montre que, loin d'être un obstacle à l'évolution des institutions et des structures fondamentales de l'économie et de la société, la noblesse, classe jeune, dynamique, moderne, a initié la réflexion des Lumières, entamé, bien avant le tiers état, la critique du pouvoir, ouvert le débat fondamental entre naissance et mérite, revendiqué avec passion la liberté. Impatiente de tutelle de l'Etat absolutiste, initiatrice d'une idéologie libérale, elle a pris parti contre l'Ancien Régime. Ses cahiers de doléances sont le réquisitoire le plus sévère - la bourgeoisie serait plutôt en retard d'une demi-longueur - contre les abus du régime, et un plaidoyer inspiré en faveur d'un État libéral, contrôlé, décentralisé : un État moderne. À travers l'étude d&#

Ecrit par : Guy Chaussinand-Nogaret

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "La noblesse au XVIIIe siècle" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes