Affiche La parole et l'écoute

La médecine a depuis toujours disposé d'une large reconnaissance sur le plan social. Dès la première consultation, la relation du malade et du médecin est déterminée par les attentes et les comportements de chacun, par leurs statuts respectifs. Le malade est un sujet passif, dépendant du corps médical. Il bénéficie d'un droit inconditionnel à l'aide, ce sur quoi il s'appuie pour demander implicitement à son médecin de le guérir. Cette demande se base sur une image idéalisée du praticien que le malade porte en lui. Le patient, en position de sujet ignorant face au discours médical, se soumet implicitement à son thérapeute, en qui il place toutes ses espérances. Par sa position, le thérapeute cherche à maintenir le pouvoir - imaginaire et/ou réel - qui lui est offert, et fait bénéficier le patient de son savoir-faire. L'apparition du SIDA remet en question cette relation médecin-malade, de par son incurabilité et sa complexité, échappant aux compétences médicales

Ecrit par : Jérôme Palazzolo - Alexandra Olivero

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "La parole et l'écoute" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes