Affiche La Part maudite

Lors de la parution de La Part maudite, en 1949, Georges Bataille révélait qu’il travaillait depuis dix-huit ans à l’élaboration de cette représentation du monde, dont, seize ans auparavant, « La notion de dépense », publiée dans la revue La Critique sociale, constituait une première approche. Pour Georges Bataille, La Part maudite abordait, « en dehors des disciplines particulières, un problème [...] à la clé de tous ceux que pose chaque discipline envisageant le mouvement de l’énergie sur la terre, de la physique du globe à l’économie politique, à travers la sociologie, l’histoire et la biologie [...]. Même ce qui peut être dit de l’art, de la littérature, de la poésie est en rapport au premier chef avec le mouvement [...] de l’énergie excédante, traduit dans l’effervescence de la vie ». Le sens le plus intime de cette entreprise est donné par le fait que cette ébullition du monde, voué à l’« abandon », à l’« écoulement » et à l’« orage », est conçue à l’image de celle qui n’a cessé

Ecrit par : Georges Bataille

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "La Part maudite" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes