Affiche La pâtisserie de grand-mère Sherazade

D’un côté, une enfant, inséparable de sa poupée, mais en proie au sentiment de solitude ; de l’autre, sa grand-mère, magicienne quand il s’agit de gâteaux, penseuse à sa manière, qui se définit volontiers comme « jardinière du coeur ». Entre elles deux, entre la jeune et la vieille, se mettent en place un échange, un jeu de questions-réponses, la recherche de vérités et la transmission d’une vision du monde et d’une sagesse. Entre ces deux êtres situés aux antipodes de l’existence, de la plus âgée à celle qui vit encore les heures tendres de l’enfance, s’écouleront ainsi, au rythme des discussions, des réflexions sur Dieu et l’amour, sur le bonheur et la peinture, sur le silence et la parole. L’ouvrage de Forough Taati recèle mille saveurs littéraires : celles du conte, de la nouvelle, de la tranche de vie, du dialogue philosophique... Mille vertus aussi : la patience, le courage, l’audace, l’espérance, la modestie... Oeuvre millefeuille, recourant encore au registre du livre de recett

Ecrit par : Forough Taati

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "La pâtisserie de grand-mère Sherazade" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes