Affiche La Promesse du mois

"Alors voilà. Le verdict est tombé. Le médecin nous indique qu’il faut d’abord tenter l’insémination intra-utérine sur une stimulation ovarienne et une induction d’ovulation. Si, au bout de trois tentatives, il n’y a toujours pas de résultat, il faudra passer à la fécondation in vitro. J’étais tellement persuadée que je ne ferais jamais partie des statistiques des couples infertiles. Je me sentais incapable à ce moment-là d’accepter l’insémination artificielle et, encore moins, la fécondation in vitro. Je ne me sentais pas concernée. Je n’acceptais pas que la médecine s’immisce dans mon couple et surtout dans mon intimité pour nous aider à concevoir. Je voulais une nuit d’amour, la graine plantée et, neuf mois après, le fruit récolté du labeur et de la patience. Les questions se bousculent dans ma tête : serai-je une femme normale si je ne porte pas de bébé ? Vivrai-je normalement ma féminité ? Aurai-je ma place dans la société si je n’ai pas procréé ?". Tout commence par une

Ecrit par : Frédérique Vincent

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "La Promesse du mois" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes