Affiche La Russie et la tentation de l'Orient

Si, à partir de Pierre le Grand, la Russie a tout fait pour s’arrimer à l’Occident, un voile recouvre l’autre versant de son identité : sa composante orientale. Au xixe siècle, la construction d’un vaste empire colonial pousse la puissance russe toujours plus loin à l’est et au sud, du Caucase jusqu’à l’océan Pacifique. Entre la fondation de Saint-Pétersbourg en 1703 et la création de Vladivostok en 1860, on assiste à une véritable « orientalisation » de l’Empire. Militaires, savants et diplomates, écrivains et artistes nourrissent alors l’imaginaire de la Russie et fortifient sa vocation universelle. De Catherine II à Lénine, de Pouchkine à Diaghilev, cet ouvrage offre pour la première fois une présentation générale de la colonisation russe en Orient, des rêves suivis parfois de réveils cruels qui l’ont accompagnée, et dont certains durent encore. Lorraine de Meaux est agrégée et docteur en histoire. Spécialiste de la Russie, elle a dirigé l’ouvrage Saint-Pétersbourg. Histoire, promen

Ecrit par : Lorraine de Meaux

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "La Russie et la tentation de l'Orient" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes