Affiche La Terre et l'argent

Un axiome a fini par dominer le discours historique sur les campagnes : d'elles, il n'y aurait rien à dire, puisqu'il ne s'y passe rien. Du monde de la terre, les historiens ont décrit à l'envi les moeurs, la vie quotidienne, les travaux et les jours. Une fois rappelés les usages d'une économie d'autosubsistance, peu monétarisée, tout ou presque semblait explicité. Directeur d'études à l'EHESS et chercheur à l'INRA, Gilles Postel-Vinay veut en finir avec ce mythe de la campagne immobile. À cette image tenace, il substitue la dynamique instable d'agricultures dans lesquelles un système de crédit s'est tôt largement diffusé. Il ne s'agit certes pas d'un marché classique puisque les prix y jouent un faible rôle et que ses institutions sont atypiques. En lieu et place des banques, l'acteur essentiel est ici le notaire, aussi longtemps qu'il reste le détenteur d'une information que nul ne concurrence. Il es

Ecrit par : Gilles Postel-Vinay

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "La Terre et l'argent" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes