Livre Le génocide des juifs

5.0/10
Boite de  Le génocide des juifs
  • 308 pages

Depuis 1943, la justice s'est faite sous le double signe de la punition des criminels nazis et de la mise en évidence de leurs crimes, à des fins parfois éducatives ou édifiantes. Et le juge, en disant les crimes, a souvent dit en même temps l'histoire. Bien que les traditions juridique et historique soient, différentes, les pratiques employées par le juge et par l'historien se sont ici révélées très proches, surtout avec la tenue de procès tardifs à valeur " historique ". Les grands procès de Nuremberg, on de Francfort contre les gardiens d'Auschwitz, le procès Eichmann à Jérusalem ou encore les procès contre Barbie, Touvier et Papon, ont contribué de manière décisive à la constitution de récits historiques. Ainsi historiens et juges se croisent : les premiers ont souvent été considérés comme des auxiliaires de justice, comme des " témoins " ou comme des experts : en même temps, les jugements, interrogatoires, pièces à conviction établis par les

0
0
0
0

Du même auteur Continuer sur votre lancée

  • La «solution finale de la question juive»
  • Auschwitz, enquête sur un complot nazi
  • Comment l'idée vint à M. Rassinier
  • La Solution finale de la question juive

Les critiques & échangesDiscussions et débats sur ce livre

Auteurs :