Affiche Le maître de fengshui perd le Nord

Mourir est très mauvais pour le fengshui. C'est pourquoi C.F. Wong, digne maître de fengshui exerçant à Singapour, se trouve parfois amené à débrouiller des affaires criminelles. Tout commence par une mauvaise odeur dans un appartement, à moins que ce ne soit l'apparition d'un fantôme dans un cabinet dentaire... Une affaire fort compliquée, que Wong va s'efforcer de dénouer avec l'aide de sa jeune stagiaire, Joyce McQuinnie, une Anglo-Australienne plus préoccupée par son régime alimentaire et ses soirées en boîte de nuit que par les enseignements de la géomancie chinoise. Nury Vittachi concocte des livres d'une drôlerie irrésistible, dans ce Singapour cosmopolite aux antagonismes spectaculaires, où toutes les nationalités et les langues se côtoient, et où les sorciers bomoh high-tech sacrifient des poulets cuits au micro-ondes.

Ecrit par : Nury Vittachi

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Le maître de fengshui perd le Nord" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes