Affiche Le rire et le pleurer

Dans la lignée de Rousseau, Herder et Nietzsche, le philosophe allemand Helmuth Plessner (1892-1985)peut-être considéré, avec Max Scheler, comme le fondateur de l'anthropologie philosophique, qui se distingue d'autres courants de la philosophie moderne par une prise en considération systématique de la condition corporelle de l'homme. C'est dans le rire et le pleurer - et non pas uniquement dans le rire comme chez Bergson - que se manifeste le plus clairement le fait que l'homme n'a pas seulement un corps, mais qu'il est aussi un corps. Dans l'une et l'autre forme d'expression à base corporelle, l'homme est poussé vers une situation limite, où il " éclate "de rire, où il " fond " en larmes. Le corps répond alors à la place de l'âme et s'affirme dans cette substitution comme partie intégrante de la condition humaine. Aussi le comique, qui chez Bergson est intimement lié au rire, n'est-il pas privilé

Ecrit par : Helmuth Plessner

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Le rire et le pleurer" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes