Livre Le thermalisme dans le grand sud-est de la France

5.0/10
Boite de  Le thermalisme dans le grand sud-est de la France
  • 420 pages

" Aller aux eaux " est une pratique immémoriale. Partout des vestiges d'installation montrent une utilisation d'eaux minérales par les Romains. Pas de continuité dans leur utilisation, mais une grande mutation aux XVIIIe et XIXe siècles: l'invention, à Bath, de la saison thermale aristocratique qui se diffuse sur le Continent : Spa -le nom de référence. Aix-en-Savoie promue première station thermale française au XIXe. Autre changement : la médecine populaire est récupérée par la Médecine; l'Académie régente; les eaux dans le Sud-Est comme ailleurs sont contrôlées par des médecins-inspecteurs, le Progrès et l'Hygiène au XIXe siècle exige un bon usage des eaux, la mode propose aux plus riches le séjour dans les stations dites mondaines. Les discours se succèdent, les mœurs évoluant vers 1950, la nomenclature de la Sécurité sociale s'impose - vers 2000, il est de bon ton de parler de renouveau du thermalisme, de remise en forme. Les curistes continu

0
0
0
0

Du même auteur Continuer sur votre lancée

  • Le tourisme de l'an 2000
  • Histoire de l'invention du tourisme, XVIe-XIXe siècles
  • La maison de campagne
  • Les villégiatures du XVIe au XXIe siècle
  • L'invention de la Côte d'Azur
  • Le tourisme en France

Les critiques & échangesDiscussions et débats sur ce livre

Auteurs :