Affiche Le vent vivant des peuples

Ce qu'on voudrait, c'est faire entendre cette marche continue des immigrants, tels qu'ils sont venus ici depuis la fin de la dernière guerre mondiale, année après année, vague après vague. Ce qu'on voudrait, c'est parvenir à les voir le jour de leur venue, deviner quelques uns de leurs gestes, un peu de leur regard lorsqu'ils ont débarqué d'Espagne, d'Italie, de Pologne, d'Algérie, du Portugal, de Yougoslavie, du Maroc, de Turquie, de Tunisie, du Sénégal, du Mali, du Chili, du Vietnam, du Cambodge, d'Inde, d'Afghanistan, de Roumanie, du Cameroun, d'Ukraine d'Iran, de Lettonie, de Russie, d'Ossétie, de Tchétchénie, d'Ouzbékistan, d'Albanie, de Géorgie. Ce qu'on voudrait, c'est prendre aux mots les statistiques qui ne savent compter que par cent et donner visage à une centaine d'immigrants, tels que nous les avons rencontrés dans les Ardennes, l'Aube, la Marne, la Haute-Marne, région Champ

Ecrit par : Michel Séonnet

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Le vent vivant des peuples" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes