Affiche Les Allées du pouvoir

On faisait l’ENA, au sortir de la guerre, pour servir la collectivité. Les choses étaient alors claires. On mettait son ambition au service de quelque chose de plus grand que soi. Mais, aujourd’hui, qu’en est-il ? Neuf énarques ont accepté de parler de leur enfance, de leurs admirations et détestations, de leurs réussites et de leurs échecs, de leurs changements de pied, de leur vision de la France. Tous ont fait l'ENA entre 1985 et 1999. S'ils se sont ignorés dans les couloirs de l'École nationale d’administration, ils vont se croiser dans les allées du pouvoir. Ils appartiennent au monde de la banque (Matthieu Pigasse), des médias (Denis Olivennes, Laurent Solly), des affaires (Nicolas Bazire), de la politique (Jean-François Copé), du service public (Sophie Boissard, Martin Hirsch). Ils sont passés en majorité dans le privé. Certains d’entre eux sont connus du grand public, d’autres ne le sont pas. Ils sont fiers de leur réussite sociale fulgurante, mais est-ce que cel

Ecrit par : Marie-Laure Delorme

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Les Allées du pouvoir" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes