Livre Les féministes blanches et l'empire

5.0/10
Boite de  Les féministes blanches et l'empire
  • 110 pages

On l'a bien oublié, le spectacle de mesdames Massu et Salan présidant des cérémonies de dévoilement à Alger à la fin des années 1950. Et le temps où les suffragettes vantaient l'oeuvre civilisatrice des femmes blanches aux colonies. Pourtant, à une époque où la loi interdit aux filles voilées d'aller à l'école au nom des droits des femmes, il serait bon de s'en souvenir. Ce livre rappelle l'héritage ambigu du mouvement féministe français, ses affinités stratégiques avec le projet impérial, son aveuglement face à la double oppression de celles qui sont à la fois femmes et non blanches. Autant d'impasses dont il ne s'est pas encore sorti, comme on peut le voir dans l'escalade islamophobe au nom du féminisme, ou encore dans les campagnes internationales contre l'homophobie qui se focalisent sur les pays de "l'axe du mal". Evoquer une actuelle "instrumentalisation du féminisme à des fins racistes" ne suffit pas. Com

0
0
0
0

Les critiques & échangesDiscussions et débats sur ce livre