Affiche Les métiers des langues

LES METIERS : Outre les débouchés " classiques " - l'enseignement, l'interprétation et la traduction -, d'autres secteurs exigent la maîtrise d'une à deux langues étrangères : le commerce international, le tourisme, le journalisme, la communication, le secrétariat, la finance et le droit international. QUELLES LANGUES? Tout dépend du poste visé. Dans l'enseignement, inutile de multiplier les combinaisons. Un interprète, au contraire, doit maîtriser au moins deux langues en plus de sa langue maternelle. Si l'anglais est indispensable, une autre langue européenne - des pays de l'élargissement comme le lituanien, l'estonien, le polonais, le tchèque, le hongrois -, ou une langue comme le chinois, est un atout à l'embauche, et pas seulement pour les traducteurs et les interprètes. LES FORMATIONS. Pour devenir traducteur ou interprète, l'idéal est de passer par l'une des deux écoles prestigieuses que sont l'ESIT (École sup

Ecrit par : Hélène Le Courtois

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Les métiers des langues" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes