Affiche Les vendeurs de maladies

« Les gens bien portants sont des malades qui s’ignorent. » La formule du Dr Knock pouvait faire sourire avant le scandale du Médiator. Car à trop vouloir soigner avec des médicaments réels des maladies virtuelles, on a fini par intoxiquer des gens bien portants, allant parfois jusqu’à les tuer. Chiffres à l’appui, Emilio La Rosa nous alerte sur la médicalisation croissante de la vie. Pourquoi vouloir créer de nouvelles pathologies ? Parce qu’un secteur économique, l’industrie pharmaceutique, a besoin que nous consommions toujours plus de médicaments. La santé n’est pas rentable. Qu’à cela ne tienne, fabriquons des maladies ! Etre un enfant turbulent, un adulte timide, perdre ses cheveux, avoir un peu de cholestérol ou de tension deviennent ainsi de véritables pathologies... qu’il faut traiter avec des médicaments efficaces. Le danger, c’est que les pilules prescrites ont des effets secondaires imprévus, à défaut d’avoir des effets principaux avérés. Et qu’elles coûtent cher à la colle

Ecrit par : Emilio La Rosa

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Les vendeurs de maladies" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes