Affiche Mais moi je vous aimais

Il a sept ans quand son histoire s'ouvre en tempête ; il en aura seize lorsqu'elle s'achèvera par une nuit d'orage. " Cet amour fou, ce malheur innocent "... – Voilà défini en quatre mots le petit Yann, héros de ce roman. Le drame de Yann, le fil rouge de ses aventures, de ses amours, de ses disgrâces, c'est qu'il est un enfant pas comme les autres. En psychiatrie, cela porte un nom : " débile léger " – et ces enfants-là sont, en France, des dizaines, des centaines de mille. Les plus tendres, les plus attachants, les lus beaux parfois, comme Yann. Assoiffés d'amour et de protection, ils se heurtent, si leurs parents leur manquent, au conformisme des autres, à leur égoïsme, à leur peur. Comme eux, le petit Yann est un " gêneur " ; tous ceux qui s'attachent à lui et qu'il aimera passionnément, la Société l'en séparera au nom des règlements, de l'argent, des usages... Ils ressemblent tous, ces Yann, à ces

Ecrit par : Gilbert CESBRON

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Mais moi je vous aimais" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes