Livre Malcolm, la princesse et le dromadaire

5.0/10
Boite de  Malcolm, la princesse et le dromadaire
  • 185 pages

« Ce jour d’octobre 1981, c’est par la télévision que j’apprends la disparition de Malcolm de Chazal dans une maison de Curepipe à l’île Maurice, où il s’est retiré depuis peu afin d’y mener une vie d’ascèse. Attitude surprenante chez un personnage que j’ai connu infatigable et tonitruant, provocateur et généreux. 1969. Au coeur de l’été, je débarquai dans l’ancienne Isle de France afin d’y réaliser une étude sur la francophonie. J’en repartis six mois plus tard avec une étude en neuf volumes dédiée à Chazal, que le hasard, mais était-ce vraiment le hasard ? avait mis sur ma route. Neuf tomes résolument enthousiastes pour une oeuvre atypique et un personnage hors norme. Or le secret de notre complicité portait un nom : Indira Devi, une princesse indienne chez qui ce célibataire endurci, au corps de lutteur, avait cru reconnaître l’âme soeur si longtemps attendue. Toutefois l’affaire était loin d’être aussi aisée que cet expert en égotisme ne l’espérait. L’objet de ses désirs résistait à ses avances plus ou moins explicites. Trop craintif pour lui déclarer sa flamme, c’est à moi, en habile manipulateur, qu’il assigna le rôle de petit télégraphiste. Et, par la force des choses, de confident. Un drôle de jeu qui dura trois bons mois au cours desquels nous nous sommes rencontrés quasiment quotidiennement, pour le meilleur et pour le pire. C’est le récit détaillé de ces rencontres que je livre ici. Pour le rédiger, je me suis naturellement replongé dans des souvenirs lointains. Ceux-ci revinrent d’autant plus aisément que toutes mes archives de l’époque dormaient intactes dans des boîtes : carnet de route, missives que Malcolm m’adressait régulièrement pour me faire part de ses projets ou de ses grosses contrariétés, échanges épistolaires avec la Rajkumari Indira Devi que le destin me permettra de retrouver à Paris au printemps 2010. Chance aidant, je remis enfin la main sur une bonne dizaine d’heures d’enregistrements sonores que j’avais pieusement, et peut-être honteusement, conservés sous cadenas, car considérés comme du off record. Et pour cause : c’est un Malcolm de Chazal ébouriffant qui s’y révèle. Tout y passe : délires, grossièretés, manigances. Mais pas seulement. Ces propos que j’ai fait le choix aujourd’hui de rapporter nous permettent de découvrir la part d’humanité d’un authentique et puissant créateur ; personnage doué d’une exceptionnelle vitalité, fantasque et extravagant, mais aussi terriblement émouvant avec son obsession amoureuse, à la fois pudique et poétique... »

0
0
0
0

Du même auteur Continuer sur votre lancée

  • Johnny Hallyday Pour les Nuls
  • La face cachée des people
  • Mandela, un destin
  • Johnny, le rebelle amoureux
  • La saga Monaco

Les critiques & échangesDiscussions et débats sur ce livre

Auteurs :