Livre Mensonge romantique et vérité romanesque

5.0/10
Boite de  Mensonge romantique et vérité romanesque
  • 320 pages

Don Quichotte ne désire pas spontanément ; il imite Amadis de Gaule, le médiateur de ses désirs. Dans le monde moderne, le médiateur n'est plus légendaire mais réel ; le disciple désire le même objet que son modèle, il se voit donc perpétuellement contrecarré par celui-ci et, loin de le vénérer comme Don Quichotte vénérait Amadis, il dénonce en lui un rival injuste ou même un persécuteur diabolique. L'homme moderne prise l'autonomie mais c'est toujours auprès d'un médiateur qu'il cherche à se la procurer, par une contradiction dont il n'a presque jamais conscience. La littérature romantique répudie toute imitation et fait un dogme de l'originalité ; le médiateur reste dissimulé. La présence de ce médiateur, par contre, est inlassablement dénoncée dans les chefs-d'oeuvre romanesques. C'est de la médiation que relèvent ce que Stendhal appelle vanité et ce que Jules de Gaultier, chez Flaubert, appelle bovarysme. C'est la médiation qui

0
0
0
0

Du même auteur Continuer sur votre lancée

  • La conversion de l'art
  • De la violence à la divinité
  • Je vois Satan tomber comme l'éclair
  • Le bouc émissaire
  • La Violence et le Sacré
  • La route antique des hommes pervers

Les critiques & échangesDiscussions et débats sur ce livre

Auteurs :