Affiche Mes saisons du bonheur chez les gens du voyage suivi de Gitanitude

Les poèmes de ce recueil sont oeuvre de réflexion quant à notre aptitude à accepter l'autre dans sa différence et lettres d'amour à mes frères et soeurs d'une communauté appelée les Gens du voyage. Lettres d'amour au Peuple Rrom plus largement, où s'agglomèrent les filles et les fils du vent : Gitans, Manouches, Sinti, Yeniches, Tsiganes... Encore les mêmes, autres Bohémiens, Egyptiens ou Romanichels. Imprévisibles, leur mode de vie déroute le sédentaire. Ils partagent, où qu'ils passent, le rejet viscéral des populations. L'oeil de Dieu fut certainement moins brûlant à Caïn que les regards qu'on leur jette. Lettres d'amour pour des noces de cristal. Quinze années d'un long apprentissage qui anoblit le gadjo au titre de moré. L'étranger est devenu frère.

Ecrit par : Félix Monget

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Mes saisons du bonheur chez les gens du voyage suivi de Gitanitude" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes