Affiche Michel Warlop, 1911-1947, génie du violon swing

Comment a-t-on pu oublier Michel Warlop ? A l'âge de 17 ans, en 1928, il est lauréat de tous les premiers prix de conservatoire de violon et de direction d'orchestre. Aux dires des spécialistes, qui le voient déjà Grand Prix de Rome, il est l'un des trois ou quatre grands violonistes du XXe siècle. Mais c'est compter sans une musique nouvelle, le jazz, que Michel Warlop rencontre à la fin des années 1920, et dans laquelle il se lance à corps perdu, avec son ami et complice Stéphane Grappelli. Les soubresauts des années 30, la guerre, l'Occupation, la Libération : au milieu de ces tumultes, l'archet de Michel Warlop dessine un swing aux couleurs originales, où se mêlent dissonances, fureur et mélancolie. Les rencontres de son violon et de la guitare de Django Reinhardt sont des grands moments du jazz français. Le génie de Michel Warlop éclate dans son jeu inimitable et dans ses compositions. Mais, comme sa musique, il côtoie les précipices. Ses excès ont ra

Ecrit par : Pierre Guingamp

Ajoutez votre critique

Vous devez vous connecter pour pouvoir laisser une critique.

Se connecter

Faut-il lire "Michel Warlop, 1911-1947, génie du violon swing" ? La réponse à cette question grâce aux membres Kifim, leurs notes et critiques. Retrouvez également toutes les infos sur ce livre : année de parution, auteurs, couverture, résumé etc.

Recommander ce livre
Partager
Gérez vos listes